sable_fond MER_MAROC_SDLV POUR_MENU Contour_MER_SDLV

Jacques MUNIGA  -  Docteur en Géographie

Sommaire

(cliquez sur les boutons)

Croquis et Schémas de  géographie

Forme_pour_Pub

Jacques MUNIGA

Docteur en Géographie, aménagement et urbanisme

Docteur de 3e cycle en géographie et aménagement

D.E.S.S. en droit de l'urbanisme

D.E.S.S. en Aménagement rural

Diplômé ICH - Arts et Métiers Paris

Auteur et co-Auteur de manuels scolaires (chez MAGNARD, NATHAN, HACHETTE, LE LIVRE SCOLAIRE)


Mentions légales

facebook_SDLV_Jacques_MUNIGA
MUNIGRAPHE_SDLV
Jacques MUNIGA D
Clionautes_MUNIGA_SDLV Cafe_Pedagogique_Jacques_MUNIGA_SDLV

Municipales 2008

arrondissements 4/5


Part de vérité à travers les cartes !

Gagnera, Gagnera pas...

le suspense jusqu'au bout,



Le 3e secteur dépasse très largement les enjeux traditionnels d'une élection municipale. En effet,   Jean-Noël Guérini, président du Conseil Général 13 et tête de liste de la gauche aux élections municipales 2008, affrontera  Renaud Muselier, actuel 1er Adjoint.



Un secteur qui est donc plus un test national qu’une simple élection municipale. Une belle joute en perspective…


Mais que disent les cartes ?


1) Les terres affichent une légère avance à la droite traditionnelle puisque au premier tour, Nicolas Sarkozy affiche entre 30% et 40% alors que Ségolène Royal ne comptabilise que 22% à 38%. Côté abstentions, les bureaux votant à droite sont davantage abstentionnistes. 

frise_marocaine

Géographie électorale

Sommaire

autres pages disponibles


1)  Qu'est-ce que la Géographie électorale ?

2)  Municipales 2008 - le coeur de Marseille -  arrondissements 1/7

3)  Municipales 2008 - un secteur à gauche - arrondissements 2/3

4)  Municipales 2008 - un secteur à droite - arrondissements 6/8

5)  Municipales 2008 - un secteur critique - arrondissements 4/5

6)  Municipales 2008 - cartographie pour mal voyant(e)

7)  Analyse des élections européennes 2009

8)  Analyse des élections régionales 2010

9)  Analyse du découpage des circonscriptions législatives

10) Analyse élections présidentielles 2012

11) Analyse élections législatives 2012

12) Analyse élections municipales 2014


Cliquez sur les titres


MARSEILLE_SARKOZY_ROYAL_1

2) Mais, curieusement, aucun camp n’est arrivé à mobiliser l’électorat abstentionniste au deuxième tour des présidentielles. En effet, l’abstention s’est encore aggravée.

MARSEILLE_SARKOZY_ROYAL_2.

3) Faute d’avoir su ou pu mobiliser l’électorat, c’est donc dans le report qu’il faut cherché les résultats du deuxième tour des présidentielles. Au vu des cartes, il semble bien que l’électorat du FN se soit reporté sur le candidat de la droite. L’électorat de Bayrou n’a que peu apporté à Nicolas Sarkozy

MARSEILLE_SARKOZY_LEPEN_BAYROU

4) En revanche, à gauche, les reports traditionnels se sont faits sans problèmes mais, leurs faibles scores ne permettent pas un véritable bon en avant. Il est clair qu’ici, le vote Bayrou s’est davantage reporté sur la gauche.

MARSEILLE_ROYAL_BUFFET_BESANCENOT

5) Des votes minoritaires qui font donc pencher la balance ? Ces cartes présentent un curieux «mélange». En effet, les votes du parti communiste, de l’extrême gauche et du FN se focalisent sur les mêmes bureaux Serait-ce un mécontentement identique qui s’exprimerait différemment ?

MARSEILLE_LEPEN_BUFFET_BESANCENOT

6) Quant au vote des Verts, il est « parsemé » dans tout le secteur. Son faible score ne peut guère être un appui. Néanmoins, la très grande dispersion est probablement le résultat d’un enracinement inexistant. S’agirait-il là encore de ce mécontentement qui se serait exprimé avec un vote vert qui, comme dirait l’humoriste « ne mange pas de pain » ?

MARSEILLE_VOYNET_SARKOZY_ROYAL

7) Globalement, les votes en faveur du candidat Bayrou et du Modem aux élections législatives est similaire avec cependant, presque 5 points en dessous. Il est clair que le report a surtout profité à la gauche d’autant que le candidat au législatives (ex-vert) a appelé à voter la gauche. Pour les municipales, le message du modem est plus flou

MARSEILLE_ROYAL_BAYROU_MODEM

8) Dans tous les cas de figures, il apparaît que l’électorat strictement de droite est stable.

MARSEILLE_UMP_SARKOZY

9) La bataille s’annonce donc très serrée car, le deuxième tour des législatives fait apparaître que la droite et la gauche s’imposent dans des bureaux qui affichent de nombreux électeurs. Mais d’autres bureaux importants se partagent en droite et gauche. Sans nul doute, dans ce secteur se seront les petites listes qui feront la différence. C’est donc le « subtile mélange » qui fera réellement gagner.

MARSEILLE_UMP_PS

Est-ce plus clair ?


Les jeux sont-ils faits ?


A vous de faire « vos jeux » avec le Carto_Flash_SDLV, toutes les combinaisons sont possibles.

 

Pour les résultats définitifs en ligne des municipales de Marseille 2008...


Cliquez sur l'image

Carto_Flash_SDLV_Marseille